Close

Histoire des Mad Pride

La Mad Pride est un mouvement populaire né aux Etats-Unis dans les années 90 et qui s’est mondialisé : Du Canada à l’Australie en passant par l’Afrique du Sud, l’Angleterre…


Torino Mad Pride
Torino Mad Pride


Une des premières marches s’est déroulée dans les rues de Toronto, au Canada, sous le nom de « Psychiatric Survivor Pride Day » il y a 20 ans. Elle a été mise en place en réponse aux préjugés de la communauté locale envers les populations des milieux psychiatriques. Dès lors, une marche a lieu chaque année. Les Mad Prides sont hautement symboliques car les participants, jadis enfermés dans les asiles psychiatriques et aujourd’hui insuffisamment intégrés et acceptés par la société, ont ainsi l’occasion de s’unir pour une marche citoyenne au coeur de la Cité.

Partout dans le monde, les Mad Prides sont organisées avec l’objectif de célébrer « la créativité, la force et la résilience de l’esprit humain » à travers différentes manifestations artistiques, théâtrales, musicales, des défilés, etc. Le but est de lutter contre la discrimination et les a-priori concernant les personnes ayant des problèmes de santé mentale et promouvoir l’inclusion de ces personnes sur le plan économique, social, environnemental et culturel. Il s’agit de contrer l’image négative des problèmes psychiatriques dans la société et de réclamer une meilleure protection des droits et d’accès aux soins des patients en tant que citoyens. Cet événement a lieu régulièrement dans les villes de : Londres et Leeds (GB), Dublin (Irlande), Amsterdam (Pays Bas), Bruxelles (Belgique), Vilnius (Lituanie), Toronto et Vancouver (Canada), New York, Chicago (et plusieurs autres grandes villes aux Etats-Unis), et jusqu’à Accra (Ghana), Brisbane (Australie) et Cape Town (Afrique du Sud).

Les Mad Prides sont souvent organisées autour du 14 juillet en commémoration de la prise de la Bastille à Paris et la libération à cette occasion de deux prisonniers incarcérés en raison de leurs troubles mentaux.